Indications et Contre indications


Beaucoup d'indications et peu de contre indications

Les indications de l'ostéopathie vétérinaire sont nombreuses, les contre indications absolues quasi inexistantes. Dans l'approche ostéopathique, il est essentiel de considérer le patient et non la maladie. En effet il n'est pas rare d'avoir de très bons résultats sur des pathologies pour lesquelles l'ostéopathie vétérinaire ne semblait pas une approche forcément très intéressante. En revanche un traitement ostéopathique peut très bien échouer chez un  patient et ce malgré une bonne indication et un traitement ostéopathique fait dans les règles. Un tel échec peut s'expliquer par un manque de réceptivité du patient à ce type de traitement ou bien à une difficulté éprouvée par le thérapeute dans la compréhension du patient. 

Indications

Certaines indications comme les troubles locomoteurs sont bien connues. En réalité les indications de l'ostéopathie sont beaucoup plus larges que cela. En effet on pense facilement aux membres ou encore à la colonne vertébrale quand on parle d'articulation, en revanche on pense rarement aux articulations viscérales, or elles existent bien et peuvent être en dysfonction au même titre qu'une articulation squelettique ! 

Plus encore il y a une réelle relation entre viscères et vertèbres. En effet les vertèbres associées aux ganglions paravertebraux innervant les viscères peuvent présenter une restriction de mobilité affectée lors de dysfonction viscérale.

Liste non exhaustive d'indications: 

  • Troubles locomoteurs : boiteries du jeune en croissance, boiteries du vieil animal, douleurs chroniques,  (articulaires, dorsalgies cervicalgies…), dysplasie, faiblesse de l’arrière train, dorsalgie (réactions au passage de bouchon, à la selle…), arthrose...
  • Pathologies chroniques non locomotrices : affections digestives (gastrites récidivantes), respiratoires (emphysème, allergies), urinaires (cystites, incontinence),  génitales, dermatologique,  otites à répétition.
  • Troubles neurologiques : crises épileptiformes, pertes de repère...
  • Après une chirurgie, un traumatisme ou un accident : pour une meilleure cicatrisation, une meilleure récupération et limiter les dysfonctions
  • Troubles du comportement : animal craintif, hyperactif,  irritabilité, manque d'appétit...
  • Troubles de la reproduction: infertilité, chaleurs tardives
  • Animal sportif : raideurs, performances diminuées

L’ostéopathie étant une médecine complémentaire de l’allopathie, il est nécessaire que toutes les investigations (ex : radio, bilan sanguin…) puissent avoir été menées par votre vétérinaire traitant avant la consultation d’ostéopathie  afin d’éliminer toute pathologie nécessitant avant tout un traitement allopathique ou chirurgical.

Contre indications

Les vraies contre indications sont rares mais méritent d’être mentionnées :

  • Tumeurs en évolution : la revascularisation éventuelle provoquée par l’acte ostéopathique pourra être, selon les cas, contre indiquée
  • Accident traumatique en aigu, avec ou sans plaie ouverte : la douleur peut nuire à une bonne mise en confiance de l’animal et à la réalisation sereine de l’acte : mieux vaut patienter quelques jours pour intervenir dans de bonnes conditions. 
  • Maladie infectieuse évolutive non jugulée: il faut laisser l'organisme se concentrer sur la lutte contre l'infection, et ne pas le solliciter en plus avec un traitement ostéopathique. En revanche les dysfonctions induites par l'agent infectieux pourront être prise en charge par la suite.
  • Décompensation organique en phase avancée

Pour tout complément d'information sur les indications par espèce animale, je vous invite à consulter les pages suivantes : 

L’ostéopathie pour les chiens

L’ostéopathie pour les chats

L’ostéopathie pour les chevaux

En cas de doute ou de question, n'hésitez pas à me contacter via les formulaire de contact Contactez-nous